Ce que je pense de l’affaire Fillon-Claire Polin – SOS Éducation-il n’y a pas d’affaire Fillon mais la cabale des dévots des faillis et des écrabouillés qui ont peur de perdre leur jouet obtenu par corruption

 

 

 

Ce que je pense de l’affaire Fillon


 

 

Problème d’affichage ? Voir en ligne
Si vous désirez vous inscrire à cette newsletter, cliquez ici.
Pour vous désinscrire, c’est par là

SOS Éducation

Le corrigé de la semaine

N°22 – 08 février 2017

Claire Polin Chère amie, cher ami,

Je reçois beaucoup d’appels et de messages de sympathisants déconcertés par la polémique visant François Fillon. SOS Éducation a en effet soutenu sa candidature lors de la Primaire de la droite et du centre, sur la base de ses propositions d’action en matière d’éducation.

Personne aujourd’hui ne peut se prononcer sur le fond de cette affaire, et la justice dira en son temps ce qui participe de la cabale médiatique, de l’indélicatesse ou de la faute.

François Fillon est soupçonné, mais jusqu’ici présumé innocent. De fait, la pratique des emplois fictifs empoisonne la vie politique française depuis des décennies, comme en témoignent les condamnations d’Alain Juppé et Jacques Chirac en 2004 et 2011, de Jean-Christophe Cambadélis en 2000 et 2006 et de son prédécesseur Harlem Désir en 1998, de Jean-Marie Le Pen en 2016 et de sa fille Marine le mois dernier. Elle gangrène aussi les organisations professionnelles, l’Inspection générale et surtout les syndicats de l’Éducation nationale, qui comptent plusieurs milliers de membres complètement déchargés de toute tâche d’enseignement.

Nous devons nous féliciter que la justice ait apparemment enfin décidé de mettre un terme à ces pratiques, et souhaiter qu’un grand ménage soit réellement fait, à tous les niveaux.

À SOS Éducation, vous le savez, notre seul objectif est l’amélioration du système scolaire. Nous ne faisons donc pas de politique au sens partisan. Toutefois, je tiens à répéter publiquement ici ce que j’ai eu l’occasion de dire à certains d’entre vous lors d’ateliers ou de rencontres au siège de notre association ces derniers jours :

1. Les révélations du Canard enchaîné constituent une information. Mais le moment choisi pour ces révélations constitue une autre information. Dès le départ, cette affaire est apparue comme un contre-feu au scandale des chiffres truqués de la participation à la Primaire de la gauche. Et je n’ai pas oublié, contrairement à certains, que le même Canard enchaîné a réussi, en 1981, à dissimuler pendant plusieurs mois « l’affaire Papon », afin de la dévoiler entre les deux tours du scrutin présidentiel et de faire trébucher Valéry Giscard d’Estaing. L’histoire se répète sous nos yeux : la scénarisation de l’affaire Fillon, avec ce feuilleton parfaitement orchestré auquel nous assistons depuis deux semaines, est au moins aussi étonnante que son contenu. En 1981, c’est François Mitterrand, on le sait, qui était à la manoeuvre. En 2017, lorsque le parquet financier placé sous l’autorité directe du gouvernement ouvre une enquête moins de 24 heures après la publication des premiers articles, qui tire les ficelles ?
2. Le même François Mitterrand a élevé sa fille cachée, Mazarine, aux frais de la République, avant que son fils Jean-Christophe ne trempe dans des affaires de ventes d’armes, d’abus de biens sociaux et de fraude fiscale. Son ex-Premier ministre Laurent Fabius est actuellement président du Conseil constitutionnel, et a un fils qui défraye la chronique judiciaire pour des affaires d’escroquerie, et de dettes laissées dans des casinos. Christiane Taubira fut Garde des Sceaux, et elle a tenté de faire annuler la condamnation de son fils à une peine de prison pour une affaire de vol. Nicolas Sarkozy a été notamment mis en cause en 2008 pour avoir parachuté son fils Jean à la présidence de l’Epad – l’établissement public d’aménagement du quartier d’affaires de La Défense. Etc., etc. C’est entendu, François Fillon a salarié son épouse et ses enfants, dans des circonstances qui seront éclaircies. Mais avant de pousser des cris d’orfraie, il serait bon de mettre en balance la gravité des chefs d’accusation, et de garder en mémoire qu’une élection présidentielle n’a rien à voir avec un concours de probité familiale. Nous avons besoin d’un chef avec les idées claires, et ce spécialement pour ce qui nous intéresse, à savoir le système éducatif.
3. Quelles seront les conséquences de tout ceci pour notre engagement en faveur de la transmission des savoirs et du goût de l’excellence ? Je maintiens que le programme éducatif du candidat Fillon est solide. Mieux, que François Fillon est le seul, dans sa famille politique, à conjuguer en ce domaine une véritable ambition et une certaine crédibilité pour la mettre en œuvre. D’autres propositions intéressantes viendront peut-être sur la table. Mais pour l’heure, nous assistons à une triste surenchère d’incantations irréalistes (plutôt à droite, où l’on se gargarise des termes d’autorité et de mérite sans envisager le nécessaire changement du périmètre institutionnel pour les rendre à nouveau possibles) et de bégaiements stériles (plutôt à gauche, où la réflexion se limite souvent à l’augmentation des moyens et à la satisfaction des revendications syndicales). Reste l’inconnue Macron, qui fait toujours mystère de son programme. Pour l’heure, la sagesse commande de préférer un mieux possible à un pire certain.

François Fillon, jeté dans la fosse aux lions de médias orientés, fait les frais d’un calcul politique savamment orchestré. La justice se prononcera sur son cas, mais l’opinion publique se souviendra surtout de la polémique engendrée. Cela risque au final de coûter bien cher aux parents d’élèves et aux professeurs qui se battent pour relever l’École.

Claire Polin
Présidente de SOS Éducation

SOS Éducation en action
Fétiches et tabous de l’Éducation nationale
Un nouveau titre pour notre collection « Réfléchir » : Fétiches et tabous de l’Éducation nationale. Dans ce remarquable essai, Stanislas Kowalski, professeur de lettres classiques, révèle les fondements de l’idéologie qui gangrène notre système scolaire. À découvrir de toute urgence !

Lire la suite

Engagez-vous
programme des formations SOS Éducation
Diffusez le programme des formations SOS Éducation

Depuis plusieurs années, SOS Éducation invite les meilleurs experts à dispenser des formations aux méthodes pédagogiques les plus efficaces. Entièrement gratuits, ces ateliers ont lieu chaque mercredi au siège de l’association. Parents d’élèves, grands-parents et professeurs bienvenus ! Partagez ce lien !

Lire la suite

Super Pédago favorable à la sélection
Super Pédago favorable à la sélection

Le chiffre de la semaine
2500 - nombre de postes d’enseignants à temps plein déchargés de toute tâche d’enseignement
Emplois fictifs : 2500 équivalents temps plein de syndicalistes déchargés de tout enseignement sont employés par l’Éducation nationale, pour un coût annuel supérieur à 82 millions d’euros.

À lire absolument
dot « La dépendance aux écrans fait des ravages chez les enfants »
Le New York Times profite de la diffusion du documentaire « Web Junkies » aux États-Unis pour faire le point sur la question de la dépendance aux écrans chez les jeunes.

dot Excellente nouvelle
Une fois n’est pas coutume, nous pouvons nous réjouir ! Le Conseil constitutionnel vient en effet de mettre un terme à la frénésie totalitaire de Najat Vallaud-Belkacem.

Salle des profs
Un dessin animé à montrer à vos élèves
Un dessin animé à montrer à vos élèves
Depuis le 4 février, France 4 rediffuse en HD une version restaurée de la série mythique “Il était une fois la vie”… L’occasion de faire découvrir à tous les enfants les merveilles du corps humain !
Lire la suite

Agenda de l’éducation
dot 22 février 2017 : s’adapter aux élèves handicapés
Atelier animé par Isabelle Lejeune et Aude Lefébure, enseignantes spécialisées Gratuit sur inscription

dot Fin mars 2017 : 15 ans de SOS Éducation
Retenez la date ! Un grand colloque est prévu pour rassembler tous nos sympathisants. Plus d’informations à venir.

Je souhaite recevoir les informations de SOS Éducation >>
Vous nous l’avez demandé :

Bonjour, pour le coup de la brochure sur le genre de votre Newsletter n°20, j’ai dû m’y reprendre à 3 fois pour savoir ce que vous vouliez diffuser, l’appel au boycott ou bien la brochure. Il faut être plus explicite pour que chacun de vos lecteurs puisse savoir si êtes pour ou contre et surtout pourquoi. Ces enseignements n’ont pas à se faire dans l’école et surtout pas à d’aussi jeunes publics.
Sylvain de L.

Réponse : Bonjour, comme vous le soulignez, le problème de l’enseignement du genre tient surtout à l’âge des élèves. Ce qui peut être intéressant à un niveau universitaire n’est pas forcément approprié avec des collégiens. En l’espèce, nous encourageons les grands-parents, parents d’élèves et professeurs à diffuser cette brochure de prévention qui est très bien faite.
Claire Polin

Transmettre à chaque enfant les savoirs
fondamentaux et le goût de l’excellence
Je soutiens SOS Éducation >>
120, boulevard Raspail
75006 Paris
01 45 81 22 67
facebook google twitter youtube
 .
© SOS EDUCATION, Tous droits réservés.

 

Publicités

Auteur : erlande

68 ans;45 ans d'expérience dans la communication à haut niveau;licencié en lettres classiques;catholique;gaulliste de gauche à la Malraux;libéral-étatiste à la Jacques Rueff;maître:Saint Thomas d'Aquin:pro-vie sans concession.Centres 'intérêt avec connaissances:théologie,metaphysie,philosophies particulières,morale,affectivité,esthétique,politique,économie,démographie,histoire,sciences physique:physique,astrophysique;sciences de la vie:biologie;sciences humaines:psychologie cognitive,sociologie;statistiques;beaux-arts:littérature,poésie,théâtre,essais,pamphlets;musique classique.Expériences proffessionnelles:toujours chef et responsable:chômage,jeunesse,toxicomanies,énergies,enseignant,conseil en communication:para-pubis,industrie,services;livres;expérience parallèle:campagne électorale gaulliste.Documentation:5 000 livres,plusieurs centaines d'articles.Personnalité:indifférent à l'argent et aux biens matériels;généraliste et pas spécialiste:de minimis non curat praetor;pas de loisirs,plus de vacances;mémoire d'éléphant,pessimiste actif,pas homme de ressentiment;peur de rien sauf du jugement de Dieu.Santé physique:aveugle d'un oeil,l'autre très faible;gammapathie monoclonale stable;compressions de divers nerfs mal placés et plus opérable;névralgies violentes insoignables;trous dans les poumons non cancéreux pour le moment,insomniaque.Situation matérielle:fauché comme les blés.Combatif mais sans haine.Ma devise:servir.Bref,un apax qui exaspère tout le monde mais la réciproque est vraie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s